Fête nationale du 14 juillet 2016 à Doha [ar]

Invitation à l’attention de la communauté française

- Discours de S.E. Eric Chevallier, ambassadeur de France au Qatar à l’occasion de la fête nationale (14 juillet).

DISCOURS DU 14 JUILLET 2016

[Prononcé en arabe]

Monsieur le Ministre de la Culture et des Sports, Salah bin Ghanem bin Nasser Al Ali
Monsieur le Ministre des Transports et des Communications, Jassim Seif Ahmed al-Sulaiti
Monsieur l’Ambassadeur, Ibrahim Fakhroo, Directeur du Protocole
Mesdames les ambassadrices, Messieurs les ambassadeurs
Mesdames, Messieurs,
Je vous souhaite la bienvenue ici, à l’occasion de la fête nationale française.
Mon épouse Mathilde, moi-même et toute l’équipe de l’ambassade sommes heureux de vous accueillir.

Maintenant je vais m’exprimer en français ;

Je suis heureux que nous soyons nombreux aujourd’hui pour célébrer la fête nationale de la République Française et les valeurs qu’elle porte : valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

Dans ces temps troublés et souvent violents, je crois plus que jamais nécessaire d’en rappeler l’importance.

Depuis mon arrivée au Qatar, il y a maintenant près de deux ans, je m’efforce, au nom de ces valeurs, de développer au quotidien les liens déjà forts et anciens qui unissent nos deux pays et vous pouvez compter sur moi pour poursuivre cette tâche avec détermination.

Quand tant d’actes terroristes visent à nous diviser, au sein même de nos sociétés, et entre nos sociétés, la fraternité prend tout son sens. C’est elle qui peut nous permettre de ne pas tomber dans le piège tendu par les auteurs de ces actes immondes. Je crois profondément que la diplomatie doit ici pleinement jouer son rôle.
Dans cette perspective, je voudrais remercier Son Altesse l’Emir, Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani pour ses messages forts adressés à la France, de solidarité et de plein engagement à faire face, ensemble, au terrorisme, après les attentats qui ont frappé notre pays en novembre dernier. Et je voudrais remercier le Premier Ministre et Ministre de l’Intérieur du Qatar, Cheikh Abdallah bin Nasser al-Thani, d’être venu en personne, les porter à Paris aux plus hautes autorités françaises.

Je me félicite que la coopération entre nos deux pays se développe dans ce domaine à la fois sur le plan bilatéral et au sein de la communauté internationale.
Les enjeux de sécurité constituent aujourd’hui l’un des axes majeurs de la relation entre le Qatar et la France.

Une relation que je qualifierais à la fois de stratégique, inscrite dans le long terme, couvrant des domaines très variés et fondée sur la confiance mutuelle.
Sur le plan politique, nos positions convergent largement. Les crises sont nombreuses dans la région. Le Qatar et la France œuvrent à trouver des solutions politiques pour faire reculer la violence et trouver le chemin de la paix et de la stabilité.
En matière de défense, le Qatar sait qu’il peut compter sur la France, notre coopération en témoigne.

Nos relations économiques se renforcent, au bénéfice des populations de nos deux pays. En 2015, tous les chiffres - flux commerciaux, grands contrats, investissements - ont atteint des records. Et ce premier semestre 2016 a vu notamment la signature, ici à Doha, d’un accord majeur entre Qatar Petroleum et Total. C’est une nouvelle démonstration de la qualité de notre relation bilatérale, ainsi que de l’excellence de nos entreprises françaises et de leur implication sur le long terme ; je rappelle que Total fête cette année le 80ème anniversaire de sa présence au Qatar.

Cet engagement des entreprises françaises au Qatar concerne évidemment bien d’autres domaines et notamment comme vous le savez, Monsieur le Ministre, les secteurs des transports et de la communication, secteurs clé pour l’avenir du Qatar.
Mais notre relation ne s’arrête pas aux sujets stratégiques et économiques.
Dans le domaine de la santé, le médecin que j’ai été dans une vie pré-diplomatique se réjouit de l’accord signé au début de cette année entre le ministère qatarien de la Santé publique et le prestigieux Institut Pasteur.

Autre grande priorité, cruciale pour l’avenir : l’éducation et la formation. Je pense notamment à HEC Paris désormais durablement implanté à Doha. Je ne peux m’empêcher ici d’évoquer un beau symbole de notre relation bilatérale auquel j’ai assisté il y a quelques semaines, lorsque Cheikha Hind bint Hamad al-Thani, après avoir prononcé son discours en tant que nouvelle directrice générale de la Qatar Foundation, est venu s’asseoir au milieu de ses condisciples d’HEC Paris au Qatar, à l’occasion de la cérémonie de remise des diplômes.

Je veux aussi saluer le rôle joué par les équipes du lycée Bonaparte, du Lycée franco-qatarien Voltaire et de l’Institut français du Qatar, qui offrent un enseignement de qualité fondé sur les valeurs que nous célébrons aujourd’hui.

Par ailleurs, je suis très heureux que nos nombreux échanges avec Qatar University aient abouti, d’une part, au développement dès septembre d’un enseignement du français ouvert à tous les étudiants, et, d’autre part, à la création au sein de la Faculté de droit d’un club de la culture juridique française.

En matière de culture, aussi, nos échanges se développent. Je vous remercie, Monsieur le Ministre pour votre soutien dans cette dynamique, y compris pour ce qui concerne la francophonie.

Je voudrais également souligner notre remarquable coopération avec Qatar Museum, grâce à Sheikha Al Mayassa bint Hamad Al Thani. Il en va de même avec le Doha Film Institute.

Ainsi, dans quelques jours, trois jeunes qatariens, dont deux réalisatrices, partiront à Paris pour une session d’été de la FEMIS, l’une des meilleures écoles de cinéma en Europe. Et cela grâce à la coopération avec le DFI - le Doha Film Institute - dont le travail remarquable doit être souligné.

Ce n’est pas un hasard si 4 films soutenus par le DFI ont obtenu au total 7 récompenses au dernier festival de Cannes !

Je veux également saluer nos efforts conjoints pour la réussite de la COP21, dont il nous reste maintenant à mettre en œuvre les engagements, essentiels pour le futur de nos enfants.

On ne peut pas parler de la relation franco-qatarienne, surtout pas moi, sans évoquer le sport, Monsieur le Ministre. Et pas seulement du fait du Paris Saint-Germain, qui constitue sans aucun doute l’un des liens forts entre nos deux pays.
Le Qatar est devenu un acteur mondial de premier plan dans le sport. Ici aussi, nous avons beaucoup à faire ensemble.

Je suis heureux que l’expérience, plus que centenaire, du Tour de France puisse être utile au Qatar pour l’organisation cet automne à Doha du championnat du monde cycliste sur route. Je suis également heureux que l’Euro 2016 ait été l’occasion de visites de travail de responsables qatariens pour la préparation de la Coupe du monde 2022, y compris dans le domaine de la sécurité.
Nous le savons tous, le Qatar est pleinement engagé dans la préparation de cette Coupe du monde, la première dans le monde arabe, dont je suis persuadé qu’elle sera un succès.

Le Qatar peut compter sur la France pour l’accompagner sur ce chemin.
Avant de conclure, je veux saluer l’action de ceux qui sont au cœur de la relation durable et profonde entre nos deux pays : nos compatriotes. Je veux saluer leur dynamisme et leurs talents. Je veux également rendre hommage, une nouvelle fois, aux élus conseillers consulaires, ainsi qu’à toutes les structures qui jouent un rôle clé de lien au sein de la communauté française et/ou francophone : Doha accueil, l’UFE, le DFPN, les CCEF, le QFBC et tous les autres.

Et permettez-moi d’avoir un mot pour l’équipe de l’ambassade, dont le dévouement au service de notre pays et de la relation bilatérale est remarquable.
Pour la première fois nous célébrons le 14 juillet ici au Ritz-Carlton. Je voudrais remercier sa direction et ses équipes ainsi que l’ensemble des partenaires et sponsors, nombreux et généreux, qui permettent que cette soirée soit, je l’espère, une réussite.

Enfin, je voudrais remercier deux amis qatariens : Khalifa Al Haroon, bloggeur et entrepreneur brillant, et Hamad Al Amari, talentueux comédien. Vous les connaissez sans doute, ils sont incontournables notamment sur les réseaux sociaux avec Mister Q et les Qtips.

A mon invitation, ils ont accepté de partir à la découverte de la France, accompagnés d’un réalisateur, Alex Klim, à l’automne dernier. Ils en sont revenus avec des images et des impressions qu’ils ont largement diffusées sur les réseaux sociaux, et dont ils ont fait une courte compilation, pleine d’humour, que nous voulions vous faire découvrir ce soir…
Merci./.

JPEG

Dernière modification : 01/09/2016

Haut de page